L′A.M.i > Revendications

Les revendications et engagements de votre association

Pour un véritable statut des travailleurs en ESAT

L'AMi se bat depuis plusieurs années pour la reconnaissance par le Code du Travail des travailleurs handicapés en C.A.T, maintenant appelés E.S.A.T (Etablissements et Services d'Aide par le Travail). Ces travailleurs dépendent du secteur médico-social. Alors, l'Etat et leurs "employeurs", pour la plupart associations gestionnaires, refusent d'entendre notre position.

Dans la réalité, ces travailleurs sont de plus en plus sous la contrainte de la productivité des établissements et sont devenus depuis longtemps des ouvriers comme les autres. D'ailleurs, en général, nous entendons les éducateurs, les directeurs de ces établissements les nommer comme tels.

Nous devons sortir de l'hypocrisie générale et appeler un chat un chat et nous battre ensemble pour que ces travailleurs handicapés des E.S.A.T puissent :

- se syndiquer,

- participer réellement à la vie démocratique de leur établissement,

- participer aux élections professionnelles et prud'homales

Pour cela, l'A.M.I a besoin du soutien des organisations syndicales de salariés. Nous comptons sur vous pour faire passer ce message pendant la campagne des élections prud'homales qui se prépare.

Vous trouverez ici un texte rédigé par des militants handicapés travaillant en E.S.A.T

Merci de votre attention

Fraternellement,

Le Président Hollande s’engage à honorer 50.000 victimes handicapées de Vichy

dans un courrier daté du 11 février (ci-joint), le président de la République François Hollande a répondu favorablement à la demande d’une pétition lancée sur Change.org et demandant à la France d’honorer la mémoire de 50.000 handicapés et déficients mentaux que le régime de Vichy a laissés mourir dans des hôpitaux psychiatriques, parmi lesquels la sculptrice Camille Claudel ou la peintre Séraphine de Senlis. Jusqu’ici, jamais la France n’avait officiellement reconnu ces victimes de la Seconde guerre mondiale.

Dans sa lettre adressée au lanceur de la pétition, Charles Gardou, anthropologue à l’université Lumière Lyon 2, le Président écrit ces mots : "Je partage votre volonté, qui est aussi celle des 75.000 personnes qui ont signé votre pétition, qu'à ce délaissement de la République ne s'ajoute pas le silence de l'oubli. Il est important que, dans les principaux lieux où cette tragédie s'est déroulée, des gestes puissent être effectués afin d'en rappeler le souvenir et d'en honorer les victimes".

Les réalisateurs du film “Intouchables”, Eric Tolédano et Olivier Nakache, expliquent, dans une vidéo publiée le 18 février, pourquoi cette victoire est importante pour eux.


Inquiétudes des parents de travailleurs handicapés dans certains ESAT

Depuis des mois, l'Association de Parents d'Enfants Inadaptés de la Bresse Louhannaise tente de faire comprendre à nos pouvoirs publics et parlementaires locaux, qu'un danger nouveau et une mauvaise éducation existent désormais autour de nos enfants déficients intellectuels sur leurs lieux de travail : ESAT. Nous espérons qu'à l'intérieur de nos deux chambres de parlementaires se dégageront de bonnes volontés pour enfin remédier à cette insupportable situation. A l'heure où il ne faut plus personne dans les prisons, que deviendront alors ces établissements dits PROTEGES (ESAT) dans quelques temps ?
Merci de votre attention sur cette lecture jointe

avec le GFPH, participons au débat !!!

Non au démantèlement systématique des Lois

Suite à la publication des ordonnances mettant en place les Agendas d’accessibilité Programmé (Ad’AP), le Groupement Français des Personnes handicapés (GFPH) interpelle tous les décideurs politiques et économiques à l’occasion du Forum accessibilité qui ouvre la Conférence Nationale du handicap, à Nantes en présence des Ministre, Ségolène Neuville, Secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l'exclusion, et Axelle Lemaire, secrétaire d'Etat chargée du numérique. Lire le communiqué de presse du Lundi 24 novembre 2014

Les personnes en situation de handicap veulent vivre des fruits de leur travail

Fort de son expérience et de celles de ses membres, le Groupement Français des Personnes Handicapées souhaite interpeller le Gouvernement à l’occasion du « Forum emploi et handicap » qui se tiendra à Dijon le lundi 1er décembre, et auquel participera le Ministre du Travail et de l'Emploi François Rebsamen.

Lire le communiqué de presse du Lundi 1er décembre 2014

Le jour du renoncement

Le 23 septembre 2014, les membres du CNCPH on adopté à l'unanimité moins une abstention et un vote contre, un projet de Décret()  visant à développer les recherches à propos duquel le GFPH avait apporté deux propositions, la première pour que soit prise en référence dans cet arrêté la Convention Internationale relative aux droits des Personnes Handicapées (CIDPH), la seconde pour que la participation des personnes chargées d'expériences de la vie avec une ou plusieurs restrictions de capacités soit renforcée, encouragée et soutenue. Lire la suite

Manifestation à Lyon en 2010 pour les personnes invalides et handicapées

Vous trouverez des souvenirs de nos actions sur : http://picasaweb.google.com/

Compte pénibilité : Coupons le sifflet aux patrons !!!

Le compte pénibilité dérange les représentants des patrons du MEDEF, de la CGPME et de l'UPA. L'A.M.i défend ce dispositif et demande maintenant de couper ces sifflets. Faisons appliquer la loi à tous ! 
Malgré des imperfections, le compte pénibilité constitue une avancée sociale, une des rares adoptées ces dernières années. Il repose sur le constat simple que les conditions de travail pénibles entraînent des décès ou des handicaps prématurés. Il s'agit donc d'octroyer des droits pour limiter l'impact de la pénibilité au travail et prolonger l'espérance de vie en bonne santé.
Coupons les sifflets indignes et insupportables de ces employeurs indécents !


Des ressources décentes pour TOUS !

L'AAH est à 807,65 €uros, mais cela ne suffit vraiment pas pour vivre décemment

Après avoir enregistré une hausse de 25 % en 5 ans le gouvernement précédent a déjà "roulé" les personnes allocataires de l'AAH de 0,6 % sur deux ans. Alors que l'A.M.i, le CDTHED, la CDHR, l'ADEPO et le GIPAA réclamaient à la manif des NPNS (Ni pauvres ni soumis), puis au secrétariat d'état en juin 2008 une revalorisation immédiate de cette allocation.
NOUS REFUSONS LA CHARITE PUBLIQUE ET EXIGEONS DES RESSOURCES DIGNES DE NOTRE EPOQUE, MAINTENANT, PAS DANS 10 ANS !
Continuez à signer la pétition et adressez là massivement à Mme Ségolène NEUVILLE, ministre déléguée aux personnes handicapées et contre les exclusions, 20 avenue de Ségur 75007 PARIS ….(suite)
et pendant ce temps-là ... on ne touche pas aux régimes très spéciaux de ceux qui nous gouvernent

Signez et faites signer la pétition ICI

Citoyenneté : L’A.M.i a adopté en 2010 le pacte citoyen pour les droits et la citoyenneté proposé par la ligue des droits de l’homme

Vous trouverez via le lien http://www.pactecitoyen.org/-AMI-Handicap,14-.html , le pacte citoyen adopté par l'association A.M.i.